Ah, que c'est dur de tenir ses promesses!

Parking CAP 3000 avant les travaux
Parking CAP 3000 avant les travaux

Cap 3000 va s'agrandir. Bonne nouvelle ?

 

A bien des titres, oui, il est important pour notre commune que ce fleuron du commerce continue de se développer, avec des emplois à la clés.

 

Mais à quel prix? Ce projet privé, comme le dit si bien le maire actuel, va déjà commencer par couter aux usagers de Cap 3000 avec un parking payant (avec une franchise de 2h gratuites pour commencer). Mais également et surtout occasionner une grande gêne aux riverains avec une augmentation du trafic.

Le plus surprenant? et bien monsieur Segura, alors candidat aux élections municipales, se lamentait sur le sort de la commune, en pleurant sur le manque de partenariat avec les associations....

A ce chapitre:  y a t-il eu concertation dans le quartier ??? le moins que l’on puisse dire c’est que le compte n’y est pas. Il est encore plus facile de se retrancher devant un faux prétexte de privatisation où son action est soit disant restreinte, une prise de position pratique quand on a rien à proposer.


Pourtant, ce beau défi de Cap 3000 appelle de la cohérence, de l’ambition et du dialogue et force de constater qu’à ces trois niveaux, la politique du maire actuel est prise en défaut.

 

Cette inconstance se double d'une vision figée puisque le maire  a annoncé lors du conseil municipal du 24.Juillet.2014 et repris dans la presse: "Le parking restera gratuit" !


Il s’agit au contraire d’avoir une vraie réflexion sur les déplacements, pour celles et ceux qui utilisent la ville pour des déplacements réguliers (notamment liés au travail) sans y résider. Ils sont nombreux à occuper des places de stationnement gratuites aux abords et à l’intérieur du centre commercial. C’est également à eux qu’il faut apporter des solutions, avec des parkings de délestage aux entrées d’agglomération et des solutions efficaces de transports en communs. 

 

On peut regretter que cette majorité ait fait l’impasse de solutions et d’équipements. Leur priorité était ailleurs (au square Benes ?). Vouloir une porte de France et saborder délibérément un des atouts de la commune, en l'occurrence l'économie et le tourisme... Beau gâchis ! 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0