BUDGET 2016: RETOUR VERS LE FUTUR!!

Nice-Matin du 31.03.2016
Nice-Matin du 31.03.2016

Après tout juste 2 ans de mandat effectifs, Le Maire de Saint Laurent du Var et son Conseil Municipal, ont voté le 3ème budget du mandat.

 

 Succinctement, que peut-on en retenir ?

 

Et bien rien de flamboyant, au final, et pour la 3ème fois consécutive.

 

Rien à voir avec l’inventaire à la Prévert que le Candidat Segura a usé comme programme électoral(iste)…

 

Car avec ce 3ème budget, on ne peut que constater la distorsion entre le programme électoral et la dure réalité qui rattrape les laurentins. En campagne, Joseph Segura se vantait de faire beaucoup, mais vraiment beaucoup mieux, rappelez-vous, que les 3 précédentes mandatures (19 ans de mandat), en un seul mandat, celui que nous vivons actuellement….
 

Remarquez, comme le disait Henri Queille, et largement repris par Charles PASQUA : « Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent… ».

 

On constate bien que le programme électoral(iste) promis, est bien pris au pied de la lettre : C’est un programme uniquement destiné à se faire élire, et rien d’autre ! Nous le constatons à nouveau avec ce 3ème budget sans relief.

 

Ce Conseil Municipal a été, comme l’a relayé la presse, bien calme.

Le fait certainement à l’absence du très prolixe et direct Conseiller Municipal d’opposition PS, Marc Orsatti.

 

Mais aussi avec l’absence de Michel Ghetti, également Conseiller Municipal Les Républicains d’opposition, qui n’a pas pu enrichir le débat de son indéniable pertinence et expertise dans les domaines qu’il connaît parfaitement bien, les finances et la gestion publique.

 

Mais comme l’a déclaré l’édile de notre commune pendant 19 ans, Henri Revel, c’est un budget qu’il aurait très bien pu réaliser, tout comme n’importe quel maire d’ailleurs, car il s’agit d’un budget qui se contente du « minimum syndical », sans ambition, plat. Nous verrons bien d'ailleurs si vous êtes capable d'investir les 33 millions que Henri Revel a lui investi en 5 ans!

 

Le budget présenté n’est qu’un exercice de gestion en bon père de famille, rien de plus. Un budget bien terne pour une commune de 30.000 habitants, station balnéaire de la côte d’azur… Loin des promesses électorales !

 

Bien évidemment, pour masquer cet immobilisme, on reparle des réalisations de Cap 3000 (salle de spectacle, cinéma…), mais ce sont des réalisations qui n’appartiendront pas aux laurentins !On se vante également de la réhabilitation des berges du var, projet mené sous Henri Revel et qui appartient au conseil départemental.

 

Quant à la piscine, intercommunale, on en parlait déjà en Conseil Municipal sous l’ancienne mandature !? Au niveau des Vespins, mais on ne savait pas sur quel territoire : Cagnes sur mer ou Saint Laurent du Var… Rien de nouveau donc !

 

Quant aux projections pluriannuelles, ce ne sont que des lignes comptables, car comment peut-on projeter des constructions ou rénovations par tranches annuelles ? Imaginons la situation : Chaque année, on construit un étage… et si cet étage est construit en quelques mois, on stoppe tout dans l’attente du budget suivant… Ubuesque !

J’essaie de trouver ce qui peut paraître réjouissant dans ce 3ème budget… 

Peut-être que….

 

Bah non, rien !

J’imagine la déception que doivent ressentir les électeurs de la majorité actuelle…