CIRCULATION : L’indigestion.

 

Aujourd’hui, tout le monde constate que le plan de circulation en vigueur à St Laurent est obsolète et cela, depuis qu’il a été mis en place. 

 

Mais qui a été en charge de ce plan de circulation ? A l’époque, un conseiller municipal, qui est aujourd’hui le Maire de St Laurent du var, Vice-Président de la Métropole, et Conseiller Départemental, Monsieur Joseph Segura. 

 

En 2013, un actuel Adjoint au Maire de St Laurent du Var, dénonçait en situation sur les réseaux sociaux : « Les joies de la circulation à #SLV06 ! Bientôt plus facile de rouler à New-York ». 

Et bien je suis d’accord avec lui, et 3 années plus tard, rien n’a changé.Enfin si, le Maire mais rien d’autre en matière de circulation.

 

Et même notre quotidien « niçois matinal » le 11/10/2013 s’y mettait en publiant un article intitulé « St Laurent : Une traversée en apnée », et dont le journaliste (un laurentin) affirmait très justement en début d’article que « Circuler aux heures de pointe à Saint Laurent du var est une plaie ». Et de conclure par « Dans ce chaos routier les laurentins sont loin de faire sauter le bouchon de champagne. Ils prennent sur eux ou choisissent de partir de plus en plus tôt pour rentrer de plus en plus tard à leur domicile ». 

Criant de vérité, et pourtant bien que ce journaliste soit aujourd’hui l’actuel Chef de Cabinet du Maire de St Laurent (oui, vous avez bien lu), rien n’est fait. Ah si, on a interdit pendant un mois l’accès à la rue Desjobert pour les automobilistes venant des Pugets ou de la corniche Fahnestock. Audacieux !

 

Tout le monde connaît et subit la situation et personne ne bouge. C’est désespérant !

 

Alors quand en plus, certains livreurs y mettent de la mauvaise volonté aux heures de fortes fréquentations, faisant mine d’ignorer les emplacements de livraison (emplacements parfois occupés par des véhicules qui ne sont pas eux en livraison…), alors, c’est le bouquet !

 

Il est où le temps où pour nous faire patienter, un candidat-maire offrait des pains au chocolat aux Laurentins qui étaient pris dans les bouchons ?

 

Aujourd’hui, c’est l’indigestion…